4 idées pour lutter contre l’absentéisme au travail

absentéisme au travail

L’absentéisme pour maladie de longue durée a augmenté de manière spectaculaire au cours des dernières années. En 2019, un collaborateur a été absent en moyenne 13 jours. Alors, que faire ? Comment lutter contre l’absentéisme au travail ? Voici 4 pistes à explorer.

Les chiffres de l’absentéisme de ces dernières années révèlent une dure réalité : les collaborateurs sont de plus en plus absents au travail. Une étude de Mensura montre que sur 100 jours à travailler, le Belge est resté en moyenne 5,52 jours à la maison pour cause de maladie.

L’absentéisme au travail peut avoir des conséquences désastreuses pour l’entreprise. Baisse de productivité, perte de motivation, stress élevé. La prévention reste la clé du succès. Mais que faire lorsque la machine s’est mise en route et que le taux d’absentéisme augmente ? Voici 4 idées pour vous aider à lutter contre les jours d’absence de vos collaborateurs.

  1. Se poser les bonnes questions

Pour lutter contre l’absentéisme au travail, commencez par vous remettre en question. Quelles sont les raisons des absences au sein de votre entreprise ? Que faudrait-il améliorer ? Quelles sont les erreurs commises par le management ? Quelles pratiques devraient être revues ? Réaliser un audit de l’absentéisme permet d’analyser objectivement la situation. Vous allez obtenir un diagnostic clair et dégager des pistes d’amélioration : celles qui conviennent parfaitement à la situation de votre entreprise.

  1. Détecter les changements de comportement

Aidez vos managers à détecter les changements de comportement des collaborateurs en les formant au dialogue social. Le dialogue social favorise la compréhension entre les différentes composantes de la société et permet de réduire l’absentéisme au travail. Dans l’étude de Mensura, l’analyse des risques psychosociaux révèle que les travailleurs jugent plus importants le soutien et l’appréciation de leurs supérieurs hiérarchiques que ceux de leurs collègues.

Lorsqu’ils sont écoutés et se sentent soutenus, même en cas d’absence, les employés sont davantage tentés de s’exprimer librement quand un problème survient.

  1. Investir dans le bien-être pour lutter contre l’absentéisme au travail

Santé et satisfaction contribuent au plaisir au travail et à la réduction de l’absentéisme. Le bien-être au travail joue un rôle clé dans les performances et la motivation des collaborateurs. Toujours selon l’étude de Mensura, 28% des Belges ne sont pas heureux au travail… et comptent sur leur employeur pour retrouver le sourire ! Il est donc important de prendre soin du moral de ses employés, de leur proposer une meilleure qualité de vie au travail.

  • Un espace de travail embelli et confortable
  • Une bonne entente et une relation de confiance avec les collègues
  • Une écoute attentive de la part de la hiérarchie

… Autant d’ingrédients qui permettent de réduire l’absentéisme au travail.

  1. Améliorer les conditions de travail

L’amélioration des conditions de travail permet aussi d’améliorer la motivation des collaborateurs et de réduire l’absentéisme au travail. Voici quelques idées pour améliorer ces conditions de travail.


Organiser un Team building

Pour établir un bon climat social, cultivez le sentiment d’appartenance à l’entreprise. Les teams buildings renforcent les liens et créent de la connivence entre les collaborateurs.


Le principe de subsidiarité

La lutte contre l’absentéisme passe aussi par la mise en place d’une organisation du travail qui repose sur la subsidiarité, c’est-à-dire sur l’idée d’une responsabilité déléguée à l’échelon le plus adéquat. Sa mise en œuvre suppose des valeurs exprimées et un management ouvert.


Des règles justes pour tous

La gestion de l’absentéisme se fait aussi par l’élaboration de règles justes, appliquées par et pour tous.


Vivre ensemble

Pour contrer l’absence du salarié, cultivez le « Vivre ensemble ».
Favorisez le respect mutuel, l’acceptation de la pluralité des opinions. Des relations bienveillantes, dans l’ouverture et la coopération, vont aider le salarié de se sentir bien au travail.


Autonomie

Enfin, offrez de l’autonomie à la mesure de chacun. L’autonomie est une grande source de motivation pour les employés. En plus d’augmenter le sentiment de bien-être et d’intégration sur le lieu de travail, elle contribue à faire baisser les menaces sociales et psychiques portées à la santé des salariés et de l’entreprise.

Et vous, qu’allez-vous mettre en place pour lutter contre l’absentéisme au travail?

Envie d’aller plus loin ? Allez vite lire ces articles :

Articles connexes

Ces autres articles pourraient également vous intéresser.

Formation OneNote par Quality Training

Bien-être en entreprise: pourquoi et comment le cultiver ?

Le bien-être en entreprise est un véritable facteur de productivité et de fidélisation des travailleurs. Mais…

Lire la suite
Comment faire une recherche v

Excel : comment faire une Recherche V

Excel est une sorte de base données. Et retrouver une valeur précise dans toute cette plage…

Lire la suite
Les 5 raisons pour se mettre au télétravail

Télétravail : 5 vraies bonnes raisons de s’y mettre

Plus heureux, moins stressé et plus productif, le salarié qui opte pour le travail à distance…

Lire la suite