10 conseils pour bien travailler à domicile

La Covid-19 a obligé les travailleurs belges – coincés à la maison – à revoir totalement leur manière de travailler. Mais comment se rendre efficace à domicile ? Garder la motivation ? Optimiser son travail à distance ? Voici 10 conseils pour réussir son télétravail haut la main.

Travailler à domicile… Qui n’en a jamais rêvé ?

Pendant longtemps, le télétravail a représenté un fantasme lointain, presque inimaginable. Aujourd’hui, il s’est ancré dans la réalité. Avec la pandémie mondiale, le télétravail s’est largement généralisé : le rêve est devenu réalité.

Mais le télétravail n’a pas que du bon. Il implique aussi plusieurs défis de taille : isolement, perte de motivation, distractions, manque d’efficacité… Le travail à distance demande au collaborateur beaucoup d’organisation et d’autodiscipline.

Voici 10 conseils pour mieux travailler à domicile.

Conseil 1 : se créer une routine matin et soir pour travailler à domicile

L’établissement d’une routine est un premier conseil pour bien travailler à domicile. Le rituel aide à débuter sa journée plus facilement et à la terminer de manière aussi sereine. C’est d’autant plus vrai lorsque l’on travaille à la maison et que les frontières entre vie privée et vie professionnelle sont floues.

Mais quelle routine mettre en place ? Le matin, les spécialistes de la productivité encouragent à se lever à heures fixes, méditer, déguster un petit déjeuner sain et équilibré et/ou siroter un bon café pour se sortir la tête du brouillard.

Le soir, on peut se détendre en faisant une balade ou quelques étirements. Couper les écrans au moins une heure avant d’aller se coucher permet également d’améliorer la qualité du sommeil et de démarrer la journée du lendemain du bon pied.

Conseil 2 : s’habiller comme si on partait au travail

Avec le travail à distance, la tentation est grande de mettre de côté les efforts vestimentaires. Loin des contraintes et des codes sociaux, le travail à domicile invite certains à se laisser aller, à passer la journée en training… voire même en pyjama.

« S’habiller pour qui ? De toute façon, personne ne me verra ! »

Notre conseil pour travailler à domicile :  habillez-vous comme si vous partiez au travail. S’habiller permet au cerveau d’enclencher une nouvelle dynamique, de se sentir plus sûr de soi, mais aussi d’affirmer sa position et donc de booster ses performances.

Conseil 3 : aménager un espace de travail

Un troisième conseil pour travailler à domicile ? Prévoir un endroit dédié au télétravail. Si possible, pas dans le salon. L’idéal est d’aménager un coin-bureau loin du tumulte et des habitudes familiales afin d’avoir une vraie coupure. Installez votre bureau dans un endroit calme et lumineux, loin d’un poste de télévision pour éviter toute tentation.

Le choix de la couleur dominante du bureau est également important :

  • Le jaune renforce la créativité
  • Le mauve favorise la concentration
  • Le bleu a un effet apaisant

À vous de choisir la teinte qui rencontrera vos aspirations et rendra votre poste de travail agréable.

Pensez aussi à ranger à proximité de votre bureau tous les outils et documents dont vous avez besoin (stylo, bloc-notes, calculatrice, etc.) et agrémentez votre nouvel espace d’une plante ou d’un joli cadre.

Conseil 4 : Se fixer un planning et respecter cet horaire

Pour bien travailler à domicile, l’organisation du travail doit être planifiée. Déterminez une heure fixe à laquelle vous commencez à travailler, une autre à laquelle votre journée de travail s’achève.

Le télétravail permet une liberté et une flexibilité incomparables. Vous pouvez ainsi déterminer les plages horaires en fonction de votre pic de productivité. Vous êtes plus productifs le soir ? En journée ? Le travail à domicile permet de s’adapter à votre rythme.

Quelques conseils en vrac pour organiser son temps de travail et bien travailler à domicile :

  • Préparer une to do list hebdomadaire et quotidienne
  • Effectuer les activités qui demandent plus de concentration en fonction de ses pics de productivité
  • Déterminer une heure à laquelle vous arrêtez de travailler

Conseil 5 pour travailler à domicile : maîtriser les outils informatiques

Slack, Team, Zoom, WhatsApp, Trello Evernote… Munissez-vous des meilleurs outils et renseignez-vous sur les technologies de l’information pour travailler efficacement à domicile et en collaboration avec vos collègues, même à distance. Ces outils informatiques facilitent la vie en télétravail et aident à mieux suivre les projets, améliorer la productivité et communiquer plus facilement avec ses collaborateurs.

Conseil 6 : établir des règles avec ses proches

On ne va pas se mentir : conserver une activité professionnelle à domicile tout en s’occupant des enfants à la maison n’est pas de tout repos. Surtout lorsqu’ils sont encore petits. Un conseil pour travailler à distance : arrêter les tâches chronophages. Avec des enfants à la maison, on dispose de moins de temps pour se concentrer. Le moment est venu de supprimer les tâches inutiles et d’automatiser celles qui peuvent l’être.

Si cela est réalisable, on peut aussi se lever 1h à 2h avant son enfant pour gérer les urgences et planifier la journée.

Certaines familles inventives établissent des chartes de confinement avec leurs enfants : « Il est interdit de réveiller les parents avant 7h30 », « On ne peut pas éteindre les lumières des enfants avant 20h30 », « On laisse travailler le parent qui télé-travaille », « Chaque enfant a droit à un caprice (pas trop gros) par jour ».

Une charte à adapter en fonction de sa famille et de ses besoins.

Conseil 7 : faire attention à sa posture de travail

Un autre conseil pour travailler à domicile et être plus productif : s’installer correctement sur sa chaise et adopter une position ergonomique. Vous passez beaucoup de temps sur votre ordinateur ? L’ergonomie est importante sous peine de souffrir de troubles musculosquelettiques (TMS) : douleurs au dos, tendinites, hernie discale, picotements, crampes, limitations de la mobilité articulaire, etc. Le corps humain n’a pas été conçu pour rester constamment immobile.

Quelques idées pour trouver la position de travail idéale pour le travail chez soi :

  • L’écran est face au regard (50 à 70 cm)
  • Les épaules sont relâchées
  • Les jambes sont à 90°
  • Le poignet ne doit pas être cassé en deux
  • Le dos est soutenu par un dossier (si possible avec des accoudoirs)

Conseil 8 : entretenir la cohésion d’équipe

Pas toujours facile pour le télétravailleur d’entretenir la cohésion d’équipe et de garder contact avec ses collègues alors qu’il ne se rend plus jamais sur son lieu de travail ou dans son coworking. L’isolement peut fragiliser la relation au travail.

Heureusement, quelques astuces toutes simples peuvent être mises en place pour consolider les liens et motiver ses équipes : faire des visioconférences, organiser un team building à distance, programmer des pauses-café collectives, planifier des apéros virtuels ou créer un groupe WhatsApp pour l’entreprise.

Conseil 9 : prendre des pauses

Pour rester productif et efficace au travail, définissez une zone de repos à la maison et respectez des temps de pauses. Des occasions pour faire du sport, méditer ou tout simplement se dégourdir les jambes. Certaines techniques de gestion du temps (la technique pomodoro, par exemple) aident à prendre des pauses régulières pour favoriser l’agilité intellectuelle et consolider la mémoire.

Conseil 10 : trouver un équilibre vie privée, vie professionnelle

L’un des enjeux principaux du télétravail est d’arriver à trouver un équilibre et concilier vie privée et vie professionnelle. Le télétravail rend floues les limites entre ces deux sphères.

Quelques conseils pour mieux travailler à domicile et atteindre un équilibre :

  • Tracer des limites claires
  • Définir ses priorités
  • Dormir suffisamment
  • S’accorder du temps libre
  • Aménager un lieu de travail ergonomique et isolé
  • Se détendre lors de la pause midi

En conclusion : quels conseils pour travailler à domicile ?

Travailler depuis la maison présente des avantages : flexibilité, liberté, économie d’argent. Mais pas que. Le télétravail implique aussi de profonds bouleversements et impose des défis majeurs aux collaborateurs : isolement, distractions, supervision difficile de la part des employeurs, difficulté à concilier temps de travail et vie privée. Heureusement, en adoptant de nouvelles habitudes, en adaptant ses horaires de travail et en briefant correctement enfants et conjoint, le travail à domicile peut aussi se passer en douceur et constituer une véritable aubaine pour le télétravailleur.

Articles connexes

Ces autres articles pourraient également vous intéresser.

8 outils pour créer des infographies

8 Outils pour créer des infographies facilement

  Il existe aujourd’hui énormément d’outils de conception de visuels amateurs comme professionnelles. Il peut être…

Lire la suite
Les babyboomers aiment le présentiel. La génération X le E Learning. Les générations Y et Z, hyper connectées, privilégient les formats d’apprentissage numériques tels que le Mobile Learning ou les MOOC. Alors, comment adapter ses techniques pédagogiques en fonction des différentes générations d’apprenants ? On vous dit tout dans cet article. On entend aujourd’hui beaucoup de préoccupations concernant les méthodes d’apprentissage à proposer aux différentes générations. Quel format d’apprentissage privilégier en fonction de l’âge de l’apprenant ? Voici quelques pistes pour vous aider à sélectionner les formats d’apprentissage les plus adaptés. Quelle méthode d’apprentissage pour les babyboomers ? (H2) Pour les babyboomers (1946-1964), la réussite professionnelle induit sacrifices et dur labeur. Les babyboomers ont vécu plusieurs décennies sans ordinateur et sans Internet. Ils ont bien connu le monde avant la digitalisation et ont été témoins de son arrivée et des bouleversements qu’elle a engendrés. Les babyboomers restent ainsi très attachés aux formations en présentiel. Ce format d’apprentissage leur permet de profiter d’une belle dynamique de groupe et d’une motivation collective. Lors des formations en présentiel, ils se sentent stimulés par les interactions entre participants et formateurs. Quelles méthodes d’apprentissage pour la génération X ? (H2) La génération X (1965-1980) est une génération socialement dure mais culturellement développée. Elle a connu plusieurs crises sociales majeures comme la guerre froide ou la chute du mur de Berlin. Les natifs de cette génération souhaitent gérer au mieux leur carrière professionnelle. Ils se sentent concernés par l’entreprise. Ils ont connu la digitalisation une fois adulte et se sont adaptés à l’outil informatique. Ils ont accepté la transformation des modes de communication. En termes de méthodes d’apprentissage, les personnes issues de la génération X aiment combiner les formations en présentiel et le E Learning. Le E Learning leur permet en effet de se former à leur rythme où et quand ils le souhaitent mais également de s’auto évaluer pendant et après leur trajet de formation. Leur parcours de formation est disponible à tout moment. Quelles méthodes d’apprentissage pour la génération Y ? (H2) La population Y (1981-1995) représente la deuxième plus jeune population active sur le marché du travail. C’est la première génération qui a grandi avec des innovations technologiques constantes. Voilà pourquoi les digital natives attendent un résultat immédiat et des réponses immédiates à leurs questions. Même s’ils sont encore demandeurs de formation en présentiel pour créer des liens, les apprenants issus de la génération Y aiment les formats d’apprentissage liés au digital : • MOOC : un massive open online course (MOOC) est un cours d’enseignement diffusé sur Internet, accessible à tous et disponible gratuitement • LXP : une Learning Experience Platform (LXP) est une plateforme d’apprentissage innovatrice qui a pour objectif d’optimiser l’expérience d’apprentissage de l’apprenant. • Mobile Learning : Le Mobile Learning (apprentissage mobile en français) est un outil de formation qui permet un accès continu au processus d’apprentissage depuis un téléphone mobile, un ordinateur portable ou une tablette. • Micro Learning : le Micro Learning est un format d’apprentissage instantané qui se compose de petits modules (20 secondes à 5 minutes) et qui est disponible à n’importe quel moment, dans n’importe quel lieu et sur n’importe quel support. Envie de découvrir les formats d’apprentissage qui plaisent à la génération Y ? Allez vite lire cet article : « 5 formats d’apprentissage adaptés aux millenials en entreprise » Quelles méthodes d’apprentissage pour la génération Z ? (H2) La génération Z (1996 et 2012) aussi appelée « génération silencieuse » est la génération née dans le numérique. Depuis toujours, la technologie domine leur quotidien. Cette génération est connectée en permanence. Le numérique représente son outil préféré pour communiquer, aussi bien à titre privé qu’à titre professionnel. En termes de méthodes d’apprentissage, comme les digital natives, la génération Z est friande de : • Présentiel • MOOC • LXP (Learning Expérience) • Internet • Mobile Learning • Micro Learning Mais aussi de Peer Learning (apprentissage par les pairs). Le Peer learning est une technique d’apprentissage qui favorise le travail d’équipe pour acquérir des connaissances. Dans ce format d’apprentissage, les apprenants répondent à un problème sans aucune intervention de l’enseignant. En conclusion (H2) Faut-il favoriser l’apprentissage des collaborateurs de l’entreprise en tenant compte de leur profil générationnel ? Vous l’aurez compris : la réponse est oui ! Chaque génération a ses spécificités et ses préférences. Du présentiel pour les plus âgés. Un mix des deux pour les cinquantenaires. Hyper connectées, les générations Y et Z aiment particulièrement les formats d’apprentissage numériques. A l’entreprise à s’adapter à chacun de ces besoins. Envie d’aller plus loin ? • Comment motiver les millenials à se former en entreprise ? • Comment continuer à se former en entreprise malgré le télétravail ?

Quelles sont les attentes des différentes générations en termes de méthodes d’apprentissage ?

Les babyboomers aiment le présentiel. La génération X le E Learning. Les générations Y et Z,…

Lire la suite
Equilibre vie pro perso

Concilier vie privée et vie professionnelle dans l’ère post-covid

  Comment favoriser l’équilibre vie professionnelle et vie privée dans cette ère post-Covid Avant la pandémie…

Lire la suite