Les fleurs du mail

Contrôler votre boîte mails au lieu d’être contrôlé (e) par elle!

Pour reprendre le contrôle sur notre vie, être moins écrasés par le diktat des mails qui prolifèrent dans nos messageries, comme de mauvaises herbes, des solutions existent. Avant de balancer votre ordi, de réserver une chambre en HP, burnout oblige, de vous noyer dans les paradis artificiels, prenez le temps de choisir la formation qui vous fera du bien.

« Il n’est pas nécessaire de vivre. Il est nécessaire de naviguer », disait Pompée. Et c’est peut-être bien là qu’est le problème : de nos jours on ne vit plus assez et on navigue trop. Beaucoup trop. Pas une journée qui ne soit irrémédiablement rythmée par le flux despotique et impérieux des mails qui s’acharnent à dégouliner (marée basse, marée haute) de notre messagerie, tout en nous donnant les mains moites et un frisson complexe où la sérénité n’a plus sa part. Cette situation, quand on en prend conscience, est susceptible d’engendrer un léger mal de mer. Voire pire.

– Tu as bientôt fini, Sophie ?

– J’arrive, Quentin. Juste 1359 mails à checker

– Tu feras ça au resto.

– Et je mangerai quand ?

– Parce que tu pensais manger, toi ?

Et c’est ainsi que, balloté entre nos mails et Instagram, on risque fort de finir sur le carreau lessivé, maigre comme une allumette et aussi prompt qu’elle à s’enflammer. Ce qui est dangereux pour tout le monde. Oui, parce que, avant, on la mangeait, la nourriture. Maintenant, on se borne à la photographier (quand on a le temps) pendant qu’on se fait des ampoules aux doigts, sur notre téléphone intelligent : comme un technicien de surface mélancolique, inlassablement, nous swipons notre écran : supprimer, supprimer encore, archiver, marquer d’un drapeau, supprimer, répondre, supprimer… ah zut, celui-là, fallait pas l’effacer, je le récupère comment ?!…

Bref, ne tournons plus autour du pot (déjà qu’on a le mal de mer, voir supra). Tout cela est assez interpellant : gaspillage de temps, perte de performance, piratage de l’attention, stress, mal-être… Une situation qui a de quoi donner des suées glaciales.

Pourtant, il existe des outils, des astuces, des moyens pour ne plus ployer sous ce diktat-là. « Outlook », par exemple, permet astucieusement de classer, de ranger, de créer des dossiers que vous pourrez consulter à votre guise, quand le moment s’y prêtera. Ouvrir un mail (quand on le veut), plutôt que de le subir : voilà vers quoi il nous faut tendre, aujourd’hui. Connaître les raccourcis clavier qui nous feront gagner un temps précieux, dans les réponses apportées à nos courriels.

Ne plus être écrasés par les mails dont nous ne sommes que les destinataires en copie. Pour savoir faire tout ça, des formations efficaces existent.

Suivies. Avec un service « après-vente » d’un an, un help-desk à disposition permanente, des vidéos-tutos mensuelles. Ne serait-il pas temps de s’y pencher sérieusement ?

Car, qu’on se le dise : les mails sont comme les enfants. Ils seront toujours … terribles.

 

Articles connexes

Ces autres articles pourraient également vous intéresser.

La Summer Academy vous accueille à partir du 3 Juillet!

L’été est à nos portes et c’est l’occasion pour beaucoup d’entre nous de prendre le temps……

Lire la suite

L’agilité, notre cheval de bataille !

En lieu et place de la formation formatée, il existe une formation personnalisée, déclinée en trois…

Lire la suite

Le webinar pour vos réunions, formations et conférences: simple, efficace, interactif et peu onéreux !

On parle beaucoup de l’évolution du digital dans les entreprises et le webinar en fait partie !…

Lire la suite