3 idées pour favoriser l’intelligence collective

Mettre son expérience, ses compétences, ses points forts et son savoir-faire au service d’un groupe pour atteindre un objectif partagé : le concept d’intelligence collective en management est de plus en plus souvent évoqué. Mais concrètement, comment le manager doit-il se positionner pour l’encourager ? Voici 3 astuces pour développer l’intelligence collective en entreprise.

L’union fait la force.

Et ce n’est pas en Belgique qu’on vous dira le contraire.

C’est vrai aussi en entreprise.

S’unir pour réaliser un but commun favorise la synergie, l’innovation, la motivation collective et même l’épanouissement personnel.

Les animaux l’ont bien compris. Les fourmis ont un incroyable sens de la collaboration. Pour prévenir et limiter la formation d’embouteillages, elles utilisent des règles comportementales très simples et adaptent l’organisation spatiale des flux aux contraintes du milieu. Dans une ruche, chaque abeille a son rôle pour nettoyer, nourrir ou collecter du pollen.

Chez les êtres humains aussi, l’intelligence collective est un merveilleux moteur de co-créativité.

Comment la favoriser en entreprise ? Voici trois conseils.

Intelligence collective : définition

Mais avant tout, qu’est-ce que l’intelligence collective ?

L’intelligence collective représente la capacité d’une communauté à faire converger intelligence et connaissance afin d’avancer vers un but commun. Créant de l’interaction au sein d’un groupe donné, l’intelligence collective désigne ainsi la mise en commun des compétences, créativités, capacités de réflexion de différents individus au service d’un objectif commun.

L’intelligence collective donne au groupe le pouvoir d’aller plus loin, d’être plus créatif, plus innovant, de trouver des alternatives ou des solutions à un problème. Elle contribue à l’épanouissement personnel et au bien-être au travail. Une grande majorité de salariés pense d’ailleurs que le travail collaboratif a un impact positif sur la motivation.

Former un groupe aux compétences complémentaires

Des collaborateurs aux profils, points forts et faiblesses similaires n’ont pas grand-chose à apporter à une dynamique de groupe. À contrario, un groupe aux compétences complémentaires favorise l’intelligence collective. Chaque collaborateur peut ainsi apporter sa pierre à l‘édifice en fonction de ses aptitudes et de sa personnalité.

Repenser les relations hiérarchiques

Pour développer l’intelligence collective, repensez les relations hiérarchiques. Faites fi de la hiérarchie et écoutez les initiatives individuelles.

Mais attention : la valorisation de l’intelligence collective au sein d’un groupe n’implique certainement pas la disparition du manager. Au contraire. Le chef d’équipe a un rôle important à jouer pour favoriser l’intelligence collective. Il se positionne en chef d’orchestre, encourage le dialogue, confronte les idées, maintient la cohésion d’équipe et émet des critiques constructives.

Bien sûr, le manager s’appuie sur la réflexion collective pour prendre une décision. Mais souvenez-vous qu’in fine, il reste le seul décisionnaire. Sa responsabilité est délicate : opérer des choix en tenant compte de contributions parfois contradictoires. Sa mission est finalement d’opter pour la meilleure solution en fonction de l’objectif à atteindre. Pas de trouver à tout prix le consensus.

Pour favoriser l’intelligence collective de son équipe, le manager doit être proche de ses collaborateurs. Il a ainsi le loisir d’évaluer leurs différentes forces et compétences. Les qualités d’un bon manager :

  • Écoute active
  • Bienveillance
  • Empathie
  • Transparence
  • Capacité à déléguer
  • Autorité naturelle
  • Disponibilité
  • Intelligence émotionnelle

Mettre les bons outils en place pour favoriser les échanges

Open Space, ateliers, café-débats, conférences, solutions digitales… Des outils existent pour parfaire les dynamiques de groupe, développer les capacités de gouvernance ou décupler la créativité.

D’autres techniques peuvent aussi être utilisées pour esquiver les interventions intempestives et favoriser les échanges :

  • Lors des réunions, placez-vous en cercle. Cette disposition encourage les conversations respectueuses.
  • Pratiquez le tour de parole. Cela évitera que les personnes extraverties ne prennent le dessus sur les collaborateurs plus introvertis.
  • Soutenez la communication non violente pour améliorer la communication au sein du groupe.
  • Organisez des ateliers de team building, ils favorisent la cohésion et resserrent les liens entre les membres d’une équipe.

En conclusion

Le monde actuel pousse souvent les collaborateurs d’une entreprise à développer des performances individuelles.

Ensemble, on va pourtant plus loin.

Le développement de l’intelligence collective devient ainsi une nécessité aujourd’hui. Favoriser et mobiliser les compétences, travailler les uns avec les autres, diversifier les connaissances et les idées… Le travail collaboratif va croissant. Et c’est une bonne chose.

Pour favoriser l’intelligence collective, le manager doit donc s’appuyer sur les compétences de ses collaborateurs. Échanger, impliquer, favoriser l’initiative : autant de petites actions qui aideront l’entreprise à réaliser ses objectifs et finalement, à se développer.

Articles connexes

Ces autres articles pourraient également vous intéresser.

E Learning, Webinars, Blended Learning, classes inversées, présentiel, tutoriels vidéo, trajet mixte. Quelle méthode d’apprentissage choisir ? ?

Quelle(s) méthode(s) choisir pour que la formation soit vraiment efficace ? Les entreprises doivent faire face…

Lire la suite

Télétravail : 5 vraies bonnes raisons de s’y mettre

Plus heureux, moins stressé et plus productif, le salarié qui opte pour le travail à distance…

Lire la suite

Comment améliorer sa concentration ?

Vous souffrez de problèmes de concentration ? Vous avez du mal à rester longtemps focalisé sur une…

Lire la suite